Fournisseur officiel de loisirs

Septème

Château de Septème

Sites et monuments

  • Château de Septeme
Le nom de Septème rappelle la présence à l’époque romaine d’une
borne milliaire au septième mille sur la route reliant Vienne à l’Italie du
Nord. Au sommet d’une colline subsistent les ruines du vieux
château (XIe /XIIe siècle). Lieu non visitable
Site des Escapades en Pays viennois

Le fief fait l’objet d’un échange entre le roi de France possesseur du Dauphiné depuis 1349 et le comte de Savoie. Par le traité de Paris de 1355 de 1534, la Savoie abandonne plusieurs fiefs en Dauphiné dont Septème et récupère le Faucigny. Le village de Septème doit son nom à la " septième borne milliaire " de la voie romaine reliant Vienne à Milan. Au Moyen-Age, le village est créé sur un site perché et protégé par un château fort. Aujourd’hui, seules des ruines (X-XIème siècle) subsistent, intégrées au rempart. Le château que l’on peut visiter, débute par la construction d’une tour maîtresse au XIIe siècle, reliées à une tour ronde au XIVe siècle pour constituer un château à cour fermée probablement par une palissade en bois. A la fin du XIIIème siècle, le village de Septème est fortifié par les comtes de Savoie qui construisent alors un mur d'enceinte long d'un kilomètre, percé de nombreuses archères. A cette époque, Septème est un des enjeux de la lutte séculaire que se livrent la Maison de Savoie et le Dauphiné pour le contrôle du Viennois

Au cours des XIVème et XVème siècles des bâtiments d’habitation sont construits autour d'une cour intérieure qui devient la place principale du village. On y trouve encore aujourd'hui la prison et un vieux puits profond de 60 m destiné à ravitailler en eau la population en cas de siège. Au XVIème siècle, sous l'influence de la Renaissance italienne, sont construits une galerie à portiques et deux étages de loggias. Ce château offre ainsi le contraste d'une architecture défensive imposante et d'une cour intérieure agrémentée de galeries Renaissance. Quelques illustres visiteurs séjourneront dans le château comme Charles IX et sa mère Catherine de Médicis en juillet 1564. C'est à la fin du XIXème siècle que les anciennes maisons du village à l'intérieur des remparts sont détruites et que le château est restauré par la famille d'Albon. Aujourd'hui, on accède par l'une des trois portes du rempart à un jardin à la française où une trentaine de paons se promènent librement. Membre des associations " La Demeure Historique" et des "Vieilles Maisons Françaises".

Plus d'infos...

 Infos pratiques

Adresse : 351 route des Remparts 38780 Septème

 Tarifs

Plein tarif : 7 €
Tarif réduit : 5 € (6-18 ans, étudiants)
Gratuit pour les moins de 6 ans

 Ouverture

Le Château est fermé pour l'année 2017

 Equipements

Parking, Parking autocar, Parking privé

 Langues parlées

Français

 Moyens de paiement

Chèque, Espèces